L’auberge de la Villa des Frontières, c’est un lieu de rencontre pour les citoyens de Pohénégamook et de tout le KRTB. C’est aussi l’occasion de découvrir un site enchanteur pour les visiteurs!

Marianne Roy et Réal Chouinard ont acquis l’auberge la Villa des Frontières en septembre 2015. Ils poursuivent la tradition d’hôtellerie qui caractérise la majorité de l’histoire de cet édifice, bâti en 1908. Marianne et Réal invitent toute la population du KRTB à s’approprier l’endroit pour et en faire un lieu de rencontres. Ils offrent une cuisine distinctive, des chambres d’un confort douillet et un site enchanteur qui permet de vivre des moments magiques et inoubliables.

Le village Blier, fondé en 1880

L’histoire de l’Auberge La Villa des Frontières débuta en 1880 lorsque le fils de Joseph Blier fonda le village Blier et y construisit en 1908 le «Boundary Hôtel». M. Blier et ses descendants, la famille Plourde, l’exploitèrent pendant 68 ans. Au cours de cette période, l’établissement prit les noms de «Manoir Blier» et de «L’Hôtel des Frontières».

D’hôtel à résidence privée

Vers la fin des années 70’, après 3 ans d’inoccupation, l’hôtel fut repris par Fernand Asselin qui le céda en 1988 à Jacques Labrecque, Luc Sénéchal et Claude Thériault. Ils décidèrent de le restaurer et lui donnèrent le nom de «L’Hostellerie des Frontières».

Fondation de la Villa des Frontières

En 1992, Michel Cadrin acquit ce luxueux hôtel qu’il transforma en résidence privée. Plus tard, Martin Bédard s’y porta acquéreur et lui rendit sa vocation initiale et la renomma «La Villa des Frontières», puisqu’elle se situe aux frontières du Québec, du Nouveau-Brunswick et du Maine. En 2002, Martin Bédard s’associa avec le chef Éric Tardif, puis en janvier 2006 Isabelle (sœur d’Éric) et son conjoint Richard Gagnon se porta acquéreur des parts de Monsieur Bédard. L’Auberge retrouva ainsi sa vocation familiale. En septembre 2015 l’Auberge fut acquise par Marianne Roy et Réal Chouinard, résidant de Pohénégamook.


Bienvenue chez-vous !